Appliquer les Principes de l’OCDE sur l’IA : progrès et perspectives

Cette discussion en ligne s’inscrit dans le cadre de la Réunion du conseil des ministres de l’OCDE de 2021. Avec le soutien de la République de Corée, Vice Présidente de la réunion de 2021.

English version 🇬🇧

Regardez le replay de notre discussion générale sur la mise en œuvre des Principes de l’OCDE sur l’intelligence artificielle dans les politiques et en pratique qui a eu lieu le lundi 4 octobre 2021.

Deux ans plus tard, où en sommes-nous dans la mise en pratique des Principes de l’OCDE sur l’IA ?

L’OCDE et les pays signataires des Principes sur l’IA de l’OCDE ont fait des progrès importants: les intervenants de cette session passeront en revue certains développements récents en la matière, parmi lesquels: l’adoption des Principes du G20 sur l’IA en juin 2019, inspirés de ceux de l’OCDE; la création de l’Observatoire des politiques publiques de l’IA (OECD.AI) et de son Réseau d’experts; celle du Partenariat Mondial sur l’Intelligence Artificielle (PMIA) en juin 2020 ; la proposition de règlement sur l’IA de l’Union européenne d’avril 2021 et bien d’autres initiatives nationales et internationales.

Les Principes de l’OCDE pour l’IA ont été adopté par les pays de l’OCDE en Mai 2019 à la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres. Les Principes promeuvent une IA innovante et digne de confiance qui respecte les droits de l’Homme et les valeurs démocratiques.

Cette première norme intergouvernementale sur l’IA est reconnue mondialement comme une référence et un exemple de bonne gouvernance des technologies émergentes. En juillet 2021, 46 gouvernements (38 membres de l’OCDE et 8 non-membres) ont adhéré aux Principes de l’OCDE sur l’IA.

En février 2020, l’Observatoire OECD.AI des politiques de l’IA a été lancé en ligne pour faciliter la mise en œuvre des Principes en apportant des données factuelles et des conseils quant à la mesure de l’IA afin de constituer une plateforme de dialogue et de partage de bonne pratiques sur les politiques d’IA. Dans cette optique, la prochaine réunion du Conseil de l’OCDE au niveau ministériel présente une opportunité, plus de deux ans après l’adoption des principes de l’OCDE sur l’IA, de mettre en lumière les travaux qui ont été mené par les pays jusqu’ici pour mettre en œuvre ces principes. En particulier, cet événement conjoint à la réunion des 5 et 6 Octobre permettrait de présenter des initiatives récentes menées par le Réseau d’Experts en IA de l’OCDE (ONE AI), dont notamment un cadre pour la classification des systèmes d’IA, des rapports répertoriant les outils existant pour la mise en œuvre une IA fiable ainsi que sur les politiques nationales en matière d’IA et les investissements en capital-risque dans l’IA (publication à venir). Certaines nouvelles fonctionnalités du site OECD.AI seront également présentées, comme sa base de données qui continue de s’enrichir. L’événement offrira également un apercu des travaux du Programme de l’OCDE sur le travail, l’innovation, la productivité et les compétences (AI-WIPS), soutenu par l’Allemagne, qui étudie l’impact de l’IA sur le marché du travail, les compétences et les politiques sociales.

Deux ans après l’adoption des Principes de l’OCDE sur l’IA, cette discussion mettra en lumière les travaux menés jusqu’ici pour mettre en œuvre ces politiques pour une IA digne de confiance et centrée sur l’humain. La discussion portera sur :

  • Les enseignements tirés à ce jour de la mise en œuvre de politiques d’IA pour piloter la transformation de nos économies et de nos sociétés pour une croissance inclusive et relever les défis mondiaux.
  • Les approches fondées sur le risque en matière de gouvernance de l’IA et le rôle de l’autorégulation et de lois telles que la proposition de loi européenne sur l’IA qui déclenche des discussions dans le monde entier.
  • Comment faire en sorte que nos politiques et nos cadres juridiques en matière d’IA soient interopérables à l’échelle mondiale.
  • Les priorités pour l’avenir en matière de coopération internationale pour les politiques d’IA.
Follow us on LinkedIn

Agenda

14:00 – 14:15: Discours d’ouverture

  • Vice-président de la réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres : M.CHO Kyeongsik, Vice-ministre, Ministère des sciences et des TIC, République de Corée (confirmé, en présentiel)
  • OCDE : M. Mathias Cormann, Secrétaire général de l’OCDE (confirmé, en présentiel)

14:15 – 15:00 : Présentations de lancement sur les progrès réalisés au cours des deux dernières années dans l’implémentation des Principes de l’OCDE sur l’IA et orientations futures (45 minutes, dont le Q&A)

Moderateur: M. Ulrik Knudsen, Secrétaire général adjoint de l’OCDE (confirmé, en présentiel)

  • Mme Audrey Plonk, Chef de division, Politique de l’économie numérique, OCDE (confirmé, en présentiel)
  • M. Roberto Viola, Directeur général, Direction générale des réseaux de communication, du contenu et des technologies (DG CONNECT), Commission européenne (à confirmer)
  • Mme Lynne Parker, Directrice, Bureau de l’initiative nationale sur l’IA, Bureau du groupe scientifique et technologique de la Maison Blanche, États-Unis (confirmé, en distanciel)
  • Mme Kyunghee Song, Directrice générale, Bureau des politiques d’intelligence artificielle, Ministère des sciences et des TIC, République de Corée (confirmé, en distanciel)

15:00-15:55: Discussion avec le panel autour des priorités pour la coopération internationale sur l’IA (45 minutes, avec la session de Q&A)

Moderateur: M. Dirk Pilat, Directeur adjoint, Direction de la science, de la technologie et de l’innovation, OCDE (confirmé, en présentiel)

Exemples de questions pour la discussion:

  • Quels sont, selon vous, les principaux défis en matière de gouvernance et de réglementation de l’IA ?
  • Doit-on continuer à investir les sujets de gouvernance en amont (par exemple, en édictant des normes et les principes), ou est-il temps de se concentrer sur la gouvernance en aval (par exemple, la réglementation et les normes techniques) en matière d’IA ?
  • Quels sont les systèmes d’IA à haut risque et comment les réglementer ?
  • À quels endroits l’OCDE peut-elle ajouter le plus de valeur dans la gouvernance de l’IA pour une IA digne de confiance?

Membres du panel:

  • Mme Eva Kaili, Membre du Parlement Européen (confirmé, en présentiel)
  • M. Eric Horvitz, Directeur scientifique, Microsoft (confirmé, en distanciel)
  • M. Andrea Renda, Responsable de la gouvernance mondiale, de la réglementation, de l’innovation et de l’économie numérique, Centre d’études des politiques européennes (CEPS) (confirmé, en distanciel)
  • M. Vilas Dhar, Président et administrateur, La Fondation Patrick Mc Govern (à confirmer)
  • M. Haksoo Ko, Professeur, Faculté de droit de l’Université Nationale de Séoul, Directeur de l’Institut de droit Asie-Pacifique (confirmé, en distanciel)
  • Amanda Ballantyne, Directrice, Institut de technologie de la Fédération américaine du travail et du Congrès des organisations industrielles (AFL-CIO) (confirmé, en distanciel)

15:55 – 16:00 : Remarques finales et perspectives futures

  • Vice-président de la réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des ministres : M. CHO Kyeongsik, Vice-ministre, Ministère des sciences et des TIC, République de Corée (confirmé, en présentiel)

Visitez le site de la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau ministériel pour 2021

Related blog posts from the AI Wonk

The American AI Initiative
The American AI Initiative: The U.S. strategy for leadership in artificial intelligence
How countries are empowering citizens for ai and the future of work
Blog series: How countries are empowering citizens for artificial intelligence and the future of work
xxx
A look at the OECD’s Framework for the Classification of AI Systems, for clarity
Implementing trustworthy AI
How to implement trustworthy AI? A comparative framework and database

Avec le soutien de:

Visitez le tableau de bord IA de Corée